Les solutions en cours de développement

 Notre équipe de Recherche et Développement souhaite augmenter la gamme d’auxiliaires que nous proposons aux producteurs. Nous rappelons que nous réalisons des élevages locaux d’insectes déjà présents à La Réunion (insectes endémiques ou indigènes de l’île).

 

Actuellement, nous travaillons sur plus de quatre nouveaux insectes qui viendront, d’ici 1 à 3 ans, élargir la gamme d’insectes disponibles en lutte biologique :

 

  • Nesidiocoris volucer, la punaise prédatrice d’aleurodes

 

Nesidiocoris volucer est une punaise prédatrice qui se nourrit des œufs et des larves d’aleurodes ainsi que de plusieurs autres insectes (thrips, tarsonèmes,etc.). L’étude et la production de masse de l’insecte ont débuté il y a 3 ans, et les premières ventes sont prévues pour le début 2017.

 

Nesidio avec textenesidio loupe

 

 

 

 

 

  • Amblyseius swirskii, l’acarien prédateur

 

Amblyseius swirskii est un acarien prédateur qui se nourrit de larves de thrips, d’aleurodes et d’acariens ravageurs.

 

Ambly

Source de la photographie : http://bugguide.net

 

Ambly et thrips

Source de la photographie : Étude de quelques paramètres biologiques de Amblyseius swirskii Athias 3

 

 

  • Les Coccinelles !!! Elles arrivent !!!

 

Afin de répondre aux mieux aux diverses demandent des agriculteurs et des particuliers, nous allons prochainement proposer plusieurs espèces de Coccinelles.

Les coccinelles sont des insectes prédateurs qui peuvent s’attaquer à des espèces de ravageurs très différentes (pucerons, cochenilles, aleurodes,etc.) ou au contraire être très spécifiques à certaines espèces (quelques espèces de cochenilles exclusivement par exemple).

 

          – Exochomus laeviusculus, la prédatrice généraliste

 

Cette coccinelle se nourrit de pucerons, cochenilles et de psylles au stade adulte comme larvaire.

 

Exochomus laeviusculus a.franck-cirad

 

Exochomus larve

Source de la photographie : https://inpn.mnhn.fr

 

         - D’autres espèces sont à venir !

 

  • Xylocopa fenestrata (« la mouche charbon »), le pollinisateur sous-serre

 

Xylocopa fenestrata

Source de la photographie : BioLib

 

En métropole, en Europe et aux Etats-Unis, le bourdon (Bombus terrestris) est largement utilisé pour la pollinisation de la tomate sous-serre.  Grâce à son bourdonnement sur les fleurs de tomate, il constitue un meilleur pollinisateur que l’abeille commune (Banda and Paxton 1990, Pessarakli and Dris 2004, Velthuis and van Doorn 2006).

 

Le bourdon n’étant pas présent à La Réunion, une autre espèce d’hymenoptère, Xylocopa fenestrata est capable d’occuper la même fonction avec une efficacité comparable. En effet, les résultats obtenus dans les essais réalisés, depuis quelques années, sur cet insecte sont très encourageants en matière de pollinisation de tomates sous-serre. Les essais et l’élevage sont actuellement en cours de développement et les premiers insectes devraient être disponibles d’ici fin 2017-début 2018.