Lutte contre aleurodes

Les aleurodes, ou mouches blanches, sont des insectes hyménoptères ravageurs de 1 à 3 mm de long, qui peuvent être vecteurs de virus.

À La Réunion, sur les cultures maraîchères 2 espèces causent le plus de dégâts : Trialeurodes vaporariorum, vecteur du ToCV et Bemisia tabaci, vecteur du TYLCV et du ToCV.

Aleurodes

Parasitoïdes de l’aleurode

-Encarsia formosa-

Encarsia formosa est un parasitoïde de l’aleurode. Ces stades juvéniles se developpent en dévorant les larves d’aleurodes de l’intérieur.

Encarsia formosa préfère les températures froides, il est donc plus efficace dans les hauts de l’île, ou en hiver. Mais ce n’est qu’une préférence, il se développe également en été et dans les bas!

Conditionnement en microplaquette d’environ 200 pupes.

Les 15 microplaquettes constituent une plaquette de 3000 pupes.

-Eretmocerus eremicus-

Eretmocerus eremicus est également un parasitoïde de l’aleurode. Contrairement à Encarsia, Eretmocerus se développe préférentiellement en été ou dans les bas. Mais il est également polyvalent, et peut également agir en hiver ou dans les hauts !

Conditionnement en microplaquette d’environ 200 pupes.

Les 15 microplaquettes constituent une plaquette de 3000 pupes.

– Mix Encarsia / Eretmocerus-

Le Coccinelle conditionne et vend des plaquettes de mélanges de pupes des deux parasitoïdes.

Prédateurs de l’aleurode

– Nesidiocoris volucer-

Nesidiocoris volucer est une punaise prédatrice polyphage qui se nourrit préférentiellement d’œufs et de larves d’aleurodes ainsi que de larves de thrips.

Efficacité optimale de la punaise si elle est installée sur les jeunes plants, afin de pouvoir réaliser son cycle complet.

Aucun dégât sur culture. En absence de nourriture (ravageurs), un apport alimentaire est donc nécessaire pour pouvoir les maintenir durablement.

Conditionnement en flacon de 250 insectes.